Ghostface Killah – 36 Seasons

Ghostface-Killah-36-Seasons

36 Seasons de Ghostface Killah sortira le mardi 9 décembre 2014. Mais comme le veut les nouveaux us et coutumes de l’industrie musicale, il est déjà en écoute intégral sur les internets, sur le site npr. Après une première écoute, il parait au moins largement supérieur à ses derniers opus. Mais aussi largement inférieurs à ses premiers.

Onzième! C’est le onzième albums de Ghostface Killah en solo. Mais à part les excellents Ironman (1996), Supreme Clientele (2000) ou encore le dernier Twelve Reasons to Die (2012) la déception a souvent été au rendez-vous.

Le pitch ? Ghostface revient après neuf ans d’absence (36 saisons) sur les terres de son éclosion. Le mec perd ses repères et s’interroge. Si le storytelling est savoureux, c’est sur le plan musical que le projet ne décolle pas. La gâchette du Wu-Tang à la fâcheuse habitude d’intégrer de trop longues phases soulful à ces albums (dont le single Love Don’t Live Here No More). C’est parfois mièvre et sur cinq titres c’est un peu long. Pour le reste, six ou sept morceaux se dégagent et forment un ensemble lourd et totalement dans l’esprit new yorkais. Les invités sont talentueux, spécialement Kool G Rap et AZ non reconnus à leur juste valeurs aujourd’hui – et les morceaux s’enchainent sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. Un album conclu par l’unique intervention de Ghostface Killah en solo, l’excellent Call My Name.